Monestir de Pedralbes

Déclaré patrimoine historique et artistique, le Monastère Royal de Santa Maria de Pedralbes (Reial Monestir de Santa Maria de Pedralbes en catalan) est l’une des nombreuses merveilles qui se cachent dans Barcelone. Et nous disons qui se cachent car du fait de se trouver dans un endroit quelque peu éloigné du centre-ville, c’est un lieu dont la majorité des touristes n’ont pas pour habitude de visiter et même les habitant de Barcelone ont tendance à l’oublier.

A noter

De style gothique catalan, le monastère a été construit sur ordre du Roi Jaime le Juste et son épouse Elisenda de Montcada. On mit à peu près un an à l’ériger, ce qui explique l’uniformité architecturale de son style. Quand le Roi mourut la Reine déménagea dans une résidence privée dans le complexe du monastère, auquel elle le dota de plusieurs privilèges comme la protection assurée par le Consell de Cent en cas d’attaque.

cloître et cloche monastère Pedralbes

Jusqu’en 1983, les religieuses vivaient toujours dans les dépendances du monastère, et c’est à cette date qu’elles déménagèrent en un lieu adjacent pour que le monastère puisse être transformé en un musée qu’il est aujourd’hui.

Que peut-on visiter dans le complexe du monastère ?

Quand on accède au complexe du monastère via l’une des deux portes de la muraille médiévale qui sont conservées, c’est comme revenir, immédiatement, quelques siècles en arrière. Cette sensation est rendue possible par les différents édifices d’origine médiévale que l’on trouve à l’intérieur comme par exemple le sol pavé de l’enceinte, et cette sensation n’est interrompue que rarement par la présence de motos ou de voitures garées à l’intérieur.


La partie du Monastère de Pedralbes qui a été transformée en musée comporte l’église même et le cloître, sans doute l’un des édifices les plus importants et représentatifs du monastère. En ce qui concerne l’exposition permanente par nature très intéressante, dans laquelle on peut s’informer sur l’histoire et l’évolution du monastère au fil des siècles, on y ajoute une exposition temporaire pour enrichir d’autant plus la visite. De manière ponctuelle, le Monastère effectue des visites guidées en catalan et en espagnol (demander à réaliser des visites guidées en français), qui est sans doute la meilleure option pour connaître tous les détails et histoires que cache le Monastère de Pedralbes.

L’église

Formée par une unique nef, ce qui attire en premier chef l’attention de cette église c’est la sobriété de sa construction ainsi que de son clocher, en forme octogonale. En pénétrant à l’intérieur ces impressions se vérifient instantanément car on s’aperçoit qu’il manque la grandiloquence des autres églises gothiques.

vitraux église du monastère

Quoi voir au cours de la visite de l’église ?

Vitraux
L’ensemble des vitraux du monastère, parfaitement restauré, se distingue par la grande qualité des matériaux qui ont été utilisés pour sa construction, en étant les plus beaux vitraux gothiques que l’on puisse trouver en Catalogne.

Chœurs
L’église compte un total de 3 chœurs : le chœur élevé, le chœur bas et un troisième chœur situé au centre de la nef centrale et utilisé par les frères.

Tombe de la Reine Elisenda de Montacada
La caractéristique la plus frappante de la tombe d’Elisenda de Montcada est que la sculpture de la tombe est double, et ces sculptures ont une face regardant vers l’intérieur de l’église dans laquelle elle est représentée comme reine et une autre face qui donne sur le cloître où elle est représentée comme religieuse.

Le cloître

Ses dimensions de 40m*40m et ses trois pieds rendent le cloître du Monastère de Pedralbes le plus grand du monde. En plus de la visite extérieure, on peut aussi accéder aux dépendances intérieures, dont la salle capitulaire, la cuisine, la cave à vin, le dortoir, l’infirmerie et le réfectoire, l’immense salle où mangeaient les religieuses. Tout ceci fait qu’à de nombreuses reprises le visiteur s’immerge de la vie au jour le jour d’un authentique monastère médiéval.

puit dans le cloître

Quoi voir au cours de la visite du cloître ?

Chapelle San Miguel
Le séjour, qui était originellement un oratoire privée de l’abbesse du monastère, est décoré par de superbes peintures murales, réalisées par le célèbre peintre de l’époque, Ferrer Bassa, et qui montrent la claire influence que l’artiste italien Giotto a eu sur l’œuvre.

Cellules de jour
Durant le parcours à travers le cloître on peut voir les minuscules cellules de jour qu’utilisaient les religieuses pour leurs prières.

Dortoir
Ce qui à l’époque était le dortoir des religieuses est actuellement l’hôte de l’un des trésors les plus importants du monastère comme différentes œuvres d’art, des coffres datant de plusieurs siècles et toute une série d’objets liturgiques, parmi tant d’autres.

Jardin médicinal
Dans la partie extérieure du cloître ce qui nous attire l’attention c’est le jardin qui se trouve sur l’un des deux côtés. Il s’agit de la recréation du jardin médicinal, courants dans les monastères de l’époque, et qui servait à soigner les religieuses de quelconque infection mais servait également à la recherche. Tout ceci est expliqué dans une petite exposition située dans l’une des salles du monastère.

Autres édifices de l’enceinte

Parmi ce qui reste du complexe ce qui vaut le détour est ledit Conventet de Pedralbes, un bâtiment indépendant du monastère et qui se trouve juste en face, et qui à l’époque servait de résidence à plusieurs frères Franciscains dont la mission était de veiller sur les religieuses en plus d’être des guides spirituels. En 1920 le Conventet a été rénové par l’architecte catalan Enric Sagnier i Villavechia, en utilisant les restes romans d’origine de l’église Santa Maria de Besalú de Gérone. Le bâtiment est à l’heure actuelle propriété de la famille Godia et on ne peut pas le visiter.

CURIOSITÉ
A l’heure actuelle il est toujours de coutume de respecter la tradition d’offrir des œufs à Santa Clara pour qu’il ne pleuve pas un jour précis de l’année au cours duquel se réalise un évènement important, comme un mariage ou une communion. Lorsqu’on laisse les œufs aux religieuses on doit prononcer cette phrases : « Santa Clara i Sant Pujol, fue bona escombrada a a questa nuvolada que tapa el sol » ce qui signifie « Santa Clara et Santa Pujol dissipez bien ces nuages qui cachent le soleil ».

Galerie de photos

Carte


Sur une carte plus grande

Adresse

Baixada del Monestir, 9, Barcelone.

Horaire de visite

Du 1er avril au 30 septembre : du mardi au vendredi de 10H00 à 17H00. Samedis de 10H00 à 19H00. Dimanches de 10H00 à 20H00. Jours fériés : de 10H00 à 14H00.

Du 1er octobre au 31 mars : de mardi à vendredi de 10H00 à 14H00. Samedis et dimanches de 10H00 à 17H00. Jours fériés : de 10H00 à 14H00.

Fermé : 1er janvier, 1er mai, 24 juin et 25 décembre.

Prix d’entrée

Entrée normale : 5,00€

Entrée réduite : 3,50€ pour étudiants moins de 30 ans et les plus de 65 ans, les détenteurs de la carte rose réduite, les détenteurs du carnet de famille monoparentale ou du carnet de famille nombreuse (poser des questions sur d’autres réductions), les personnes accréditées au chômage, les retraités et avec la carte BCN Card Express Card.

Gratuit: pour les moins de 16 ans, les détenteurs de la carte rose gratuite, les membres de l’ICOM, les détenteurs de la Barcelona Card, l’Association des Muséologues, les guides touristiques, BCN Cultural, les journalistes accrédités, les détenteurs du pass métropolitain d’accompagnateurs de personnes handicapées, enseignants, le premier dimanche du mois toute la journée et les dimanches à partir de 15H.

Visites guidées : En espagnol et en catalan, il faut réserver à travers cet email : reservesmonestirpedralbes@bcn.cat.

Comment y accéder ?

Bus: lignes 22, 63, 64, 68, 75, 78 et bus touristique.

FGC: arrêt Reina Elisenda et marcher environ 10 minutes.

Lieux d’intérêts à proximité

Pavillon Güell
Palau Reial de Pedralbes
Parc et jardin de Pedralbes
Musée du FC Barcelone
Parc de Cervantes

  • 12
    Shares