Tête (Visage) de Barcelone de Roy Lichtenstein

Situé sur le point qui sépare le quartier de La Barceloneta du Port Vell de Barcelone (en franáis, “vieux port”), la Tête de Barcelone, en espagnol “Cabeza de Barcelona” aussi connu comme Visage de Barcelone (“Cara de Barcelona”), est une sculpture urbaine créée par l’artiste Roy Lichtenstein, même si les mains qui lui ont donné forme furent celles du sculpteur espagnol Diego Delgado Rajado. Les grandes dimensions de la sculpture, qui dépasse les 15 mètres de haut (grâce surtout au piédestal sur lequel elle est située), à côté de ses particulières et a priori difficiles façons d’interpréter de son design original et aux couleurs de la mosaïque qui le recouvre, font de celui-ci l’un des points d’arrêt obligatoire lorsque l’on parcourt le littoral de Barcelone.

Qui est Roy Lichstenstein?

Né en 1923 à New York, Roy Lichstenstein fut un artiste polyvalent (peintre, sculpteur, graphique, …) qui, bien qu’ils se soit initié à l’art avec l’expressionnisme abstrait, s’est ensuite employé à expérimenté au Pop Art. Il a utilisé ce style pour recréer, en grandes dimensions, des célèbres personnages de comics, ce qui lui a tout de suite octroyé une forte popularité. Même si par certaines occasions ses oeuvres n’avaient pas une relation directe avec le monde des comics, avaient toute de même une esthétique qui les rappelait. Ce fait a permis à Lichstenstein de laisser une empreinte très importante et marquée dans toutes ses oeuvres.

Tête (visage) de Barcelone

Réalisée entre 1991 et 1992, la Tête de Barcelone est l’une des nombreuses sculptures qui ont été conçues sur le nouveau littoral de Barcelone après les importantes oeuvres menées dans le cadre de la célébration des Jeux Olympiques de 1992 qui eurent lieu dans la ville. Bien que l’oeuvre brille avec une lumière propre, elle partage l’affiche avec une autre sculpture de grand intérêt artistique, la très proche Gambrinus, qui est une grande référence parmi les sculptures urbaines en forme de gambas projetée par l’artiste Javier Mariscal et dont les origines remontent à la Barcelone pre-olympique.


Le nom choisi pour la sculpture, qui recrée le visage d’une femme en deux dimensions n’est pas le fait du hasard, car elle est dédiée à la ville de Barcelone. L’oeuvre appartient à la série intitulée “Brushstrokes” (« coups de pinceau ») et pour sa réalisation, Roy Lichtenstein opta pour le style Pop Art, fait qui accentua son intention de rendre hommage au comics et à la peinture, disciplines qui prédominèrent au cours de ses débuts artistiques.

Clin d’oeil à Antoni Gaudí

Même si l’oeuvre peut rappeler par certaines façons au style de l’artiste Joan Miró, c’est à un autre artiste catalan auquel on a envoyé un clin d’oeil. Et cet artiste n’est autre que Antoni Gaudí, à qui Roy Lichtenstein rend son hommage particulier en recouvrant d’une mosaïque avec une Trencadís (technique pensée et popularisée par Antoni Gaudí via laquelle, avec l’usage de morceaux de céramique ou pierres de formes et tailles aléatoires, on recrée des différentes formes, figures ou dessins).

Galerie de photos

Carte


Sur une carte plus grande

Adresse

Passeig de Colom, s/n, Barcelone.

Comment y accéder ?

Métro : Barceloneta (ligne 4).

Bus : lignes 39, 45, 59, 120, D20, H14, V13, V15, V17 et bus touristique.

A pied : située sur le Port Vell, sa proximité avec le Quartier de La Barceloneta, la zone de La Ribera – El Born et une partie du Barri Gòtico, fait qu’on peut y accéder à pied jusqu’à la sculpture en donnant une agréable promenade.

Lieux d’intérêt à proximité

Gambrinus
Musée d’Histoire de Catalogne
Tour de l’horloge Barceloneta
Maremagnum
Monument à Christophe Colomb