Refuge 307: Abri anti-aérien à Barcelone

Le Refuge 307, dont le nom officiel en catalan est Refugi 307, est l’un des plus de 1.400 refuges antiaériens construits à Barcelone lors de la Guerre Civile Espagnole et qui protégeaient ses habitants des bombardements systématiques dont souffrait la ville.

A noter

Son nom ne fait pas référence à aucun fait historique de grande importance mais le refuge doit son nombre 307 à son numéro d’inscription à la Mairie de Barcelone. A l’inverse de ce qui s’est passé avec la majorité des refuges de Barcelone, construits sous le sol de la ville, le Refuge 307 a été construit au niveau de la superficie car on a profité du flanc de la montagne de Montjuïc, dans le quartier de Poble Sec, pour excaver un réseau de tunnels.

Histoire des refuges antiaériens de Barcelone

L’empreinte de la Guerre Civile Espagnole est toujours très présente dans de nombreux points de la ville, comme c’est le cas sur les murs de l’église de la place de Sant Felip Neri ou dans les bunkers del Carmel, sur les hauteurs du Turó de la Rovira. Les refuges antiaériens sont d’autres éléments clefs de la Guerre Civile qui perdurent toujours et qui permettaient à la population civile de se réfugier au cours des bombardements aériens. La construction de ceux-ci a été mise à bien par le Gouvernement de Catalogne et la Mairie de Barcelone et achevée conjointement avec la population, dans la plupart des cas des enfants, femmes et personnes âgées, car les jeunes hommes se battaient au front. Lorsqu’on détectait l’arrivée d’avions ennemis on faisait sonner les sirènes dans toute la ville et on lançait un signal radio, moment où les gens se dirigeaient rapidement vers le refuge anti aérien le plus proche.

Refuges antiaériens à Barcelone que l’on peut visiter

Refugi 307
Refugi Plaça del Diamant
Refugi Palau de les Heures
Refugi Plaça de la Revolució

accès au Refuge 307

La vie dans le Refuge 307

Quand on a commencé à construire le Refuge 307 on a conçu un ensemble de tunnels de 400 mètres pour que puisse tenir environ 2000 personnes, mais lorsque la guerre s’acheva on avait construit seulement la moitié de ce qui était initialement prévu. Ses tunnels en cavité ont une hauteur d’environ 2,10 mètres et une largeur de 1,5 à 2 mètres. Pour éviter des bouchons quand les gens entraient dans le refuge on a habilité trois accès, qui suivaient un tunnel en zigzag, conçu pour éviter l’extension des mitrailles à l’intérieur dans le cas où une bombe tomberait à côté des entrées.


A l’intérieur on a disposé tout le nécessaire pour que les gens qui y étaient puissent tenir le temps nécessaire et dans les meilleures conditions possibles, et c’est pour cela qu’on pouvait trouver une petite infirmerie, une cuisine, des toilettes, une source d’eau qui venait de la montagne Montjuïc et même un endroit spécifique pour que les tous petits puissent se distraire et ainsi oublier quelques instants ce qui était en train de se produire.

De nos jours

A la fin de la guerre le refuge a été totalement abandonné mais au fil du temps il a eu plusieurs usages, étant un entrepôt d’une usine de verrerie de la zone jusqu’à une résidence particulière d’une famille gitane, de laquelle est toujours conservée la cheminée qui était utilisée par ses membres pour se chauffer. Plus tard, et après une série de travaux dans l’enceinte pour l’adaptation en espace musée c’est devenu une partie du Musée d’Histoire de Barcelone, (MUHBA).

Messages sur les murs

Tout au long des tunnels du refuge on peut observer des restes de certains messages qui remplissaient les murs, comme “il est interdit d’encourager le pessimisme” ou « il est interdit de parler de politique » et dont l’objectif était de préserver l’harmonie de tous ceux qui s’y trouvaient car c’était déjà assez difficile et que certains pouvaient perdre rapidement leurs nerfs.

Visites guidées

Le MUHBA organise une série de visites guidées qui ont pour objectif de diffuser une partie de l’histoire récente la plus terrible de la ville et du pays ainsi que faire connaître les horreurs d’une guerre qui n’a pas fait de distinction entre civils et combattants. Il s’agit d’une visite recommandée pour tous ceux qui sont passionnés d’histoire ainsi que pour tous ceux qui ont une certaine curiosité pour en savoir davantage sur la ville.

tunnel Refuge 307

LE REFUGE ET LA CLAUSTROPHOBIE

Les dimensions étroites des tunnels ne sont pas recommandables pour les personnes qui souffrent de phobie des espaces fermés. Malgré tout il convient de commenter qu’il y a des parties des tunnels où l’amplitude est plus grande et grâce au fait qu’une grande partie de parcours soit illuminée la sensation d’être à l’intérieur n’est pas étouffante.

La visite guidée, en anglais, espagnol et catalan, dure environ 45 minutes, et débute avec des explications à l’extérieur, où l’on voit toute une série de photos et de panneaux informatifs (en anglais, espagnol et catalan) qui renseigne les visiteurs sur tous les évènements au cours de ces années angoissantes. Le guide commente chacune des photos et avec ses explications il nous fait remonter jusqu’à une des époques les plus tragiques qu’ait vécues la ville. Une fois les explications du guide terminées, au cours desquelles on peut lui poser n’importe quelle question, c’est le moment d’accéder à l’intérieur du refuge. Une fois à l’intérieur le guide poursuit ses explications tout en parcourant une partie des tunnels.

Galerie de photos

Carte


Sur une carte plus grande

Adresse

c/ (rue) Nou de la Rambla 169, Barcelone.

Horaires de visite

Visite guidée le dimanche : à 10:30 en anglais, à 11:30 en espagnol et à 12:30 en catalan. De lundi à samedi seulement visites de groupe vie réservation anticipée.

Visite guidée pour groupes : en anglais, français, espagnol et catalan de lundi à samedi et toujours en réservant à l’avance via email à reserves-mhcb@bcn.cat ou par téléphone au (0034) 932562122.

Fermé : 1 janvier, le 1er mai, 24 et 25 Décembre Juin.

Prix d’entrée

Général : 3,40€

Comment y accéder ?

Métro : Paral·lel (lignes 2 et 3).

Bus: lignes 20, 21, 36, 57, 64 et 157.

Lieux d’intérêt à proximité

Fondation Joan Miró
Mirador Jardines de Miramar
Mirador del Alcalde
Musée Maritime de Barcelone
La Rambla

  • 48
    Shares
TripUniq FR